Putrajaya: une ville  malaisienne aux influences parisiennes  

Putrajaya est située à 25 kilomètres au sud de Kuala Lumpur. Il s’agit de la nouvelle capitale administrative de la Malaisie d’une superficie de 4 900 hectares. Putrajaya est une ville artificielle construite sur des anciennes plantations d’huile de palme. Elle est aujourd’hui, le symbole du développement malaisien. La construction de la ville a coûté plus de 20 milliards de ringgit soit plus de 4,5 milliards d’euros.

Depuis l’achèvement du projet en 2010, les quartiers résidentiels poussent comme des champignons à Putrajaya. Sa population ne cesse d’augmenter soit de 30 000 en 2007 à 80 000 en 2013. Les architectes qui ont participé à la conception de la ville ont puisé leur inspiration dans l’architecture parisienne. Nous retrouvons dans les bâtiments, les ponts et le lac artificiel, une influence des Champs-Elysées. Le lac de Putrajaya d’une superficie de 650 hectares est l’un des plus grands lacs artificiels du monde. Comme la Seine à Paris, elle traverse la ville et s’étend sur plusieurs kilomètres. Le lac est traversé par une réplique du pont Alexandre III et par d’autres ponts tout aussi prestigieux à l’instar du Seri Saujana.

L’entrée de la ville, une réplique des Champs Elysées

Une métropole politique

Putrajaya abrite tous les ministères y compris le palais du Premier ministre, un édifice en marbre avec une architecture traditionnellement métissée. Les ministères quant à eux ont été transférés dans des bâtisses vitrées modernes. La ville de Putrajaya reflète le désir du gouvernement malaisien de démontrer au monde la position du pays en termes de modernité et d’avancée technologique. Elle se veut l’égale de Silicon Valley et souhaite attirer des entreprises multinationales et des start-ups locales.

La gestion de la ville est entièrement informatisée. Les investisseurs étrangers peuvent bénéficier de plusieurs avantages fiscaux, une stratégie qui marche. Des grandes pointures telles que Nokia ou Microsoft y ont délocalisé leur siège régional.

Le Palais du Premier ministre

Le gouvernement malaisien souhaite attirer près de 330 000 personnes à Putrajaya. En lien avec la réalisation de cet objectif, des maisons, des appartements et des complexes résidentiels seront édifiés. Le but est de transformer cette ville artificielle en métropole économique et politique de la Malaisie.

Vous aimerez aussi...