Immobilier mexicain: un marché très prisé des investisseurs étrangers

Tout étranger a le droit d’acquérir un bien immobilier sur tout le territoire national mexicain, il lui suffit de connaître les lois mexicaines. Par contre, la loi interdit à tous les étrangers de posséder des biens immobiliers tels que les terrains, maisons, appartements et villas à 30 kilomètres des frontières et des côtes. Le gouvernement mexicain fait tout en son pouvoir pour attirer l’investissement étranger en particulier dans les secteurs touristiques et immobiliers.

Tirer profit des taux de change

L’investisseur étranger qui souhaite s’établir ou investir au Mexique, dispose de plusieurs options selon les projets recherchés. Depuis quelques années, beaucoup d’étrangers choisissent d’investir dans un bien immobilier au Mexique. Certains désirent y passer leur retraite, d’autres y vivre et d’autres désirent acquérir un bien immobilier locatif afin d’en tirer profit mais pour cela il leur faut choisir les bons endroits.L’immobilier mexicain est très populaire auprès des étrangers car il est très abordable et facilement accessible et c’est un pays à faible coût. L’achat au Mexique peut sembler cher pour les résidents mais demeure très intéressant pour les étrangers favorisés par les taux de change.

Les pièges à éviter

Pour l’acquisition d’une propriété au Mexique, l’investisseur étranger est conseillé de recruter son propre avocat afin de réaliser l’achat du bien. L’avocat est donc désigné pour rédiger et revoir les conditions et les termes de vente, trouver une solution aux problèmes qui peuvent se présenter, indiquer les pièges dans lesquels ne pas tomber et les conseils sur les lois du pays. La signature des actes doit obligatoirement se faire en présence d’un notaire et tous les frais devront être payés en principe par l’acquéreur. Le notaire est le seul à pouvoir enregistrer des actes comme les transactions de biens immobiliers et il est le seul responsable de la légalité du contenu des documents signés.

 

Vous aimerez aussi...